LA FILIÈRE DES AGRUMES : POTENTIALITÉS ET PERSPECTIVES D’EXPORTATION
mars 29, 2018
Sept entreprises algériennes lancent une première démarche pour exporter vers les Etats-Unis
septembre 20, 2018

Voilà qui fera certainement plaisir aux adeptes du patriotisme économique. Contrairement aux éditions des années précédentes, le salon Djazagro de cette année, inaugurée ce lundi par les ministres de l’Agriculture Abdelkader Bouazghi et du Commerce, Said Djellab, se distingue par la forte présence des entreprises algériennes.

Au total 170 exposants algériens sont présents sur un ensemble de 700 participants venus de 34 pays dont la France, la Turquie, la Chine, l’Italie et la Tunisie, soit une hausse de 10% par rapport à l’année dernière.

Un fait qui n’a pas échappé à M. Bouazghi qui s’en est félicité lors d’un point de presse animé à la Safex d’Alger, tout en qualifiant le salon Djazagro de « manifestation très réussie ». « Cet espace est devenu une tradition visant à médiatiser le produit algérien », a-t-il indiqué.

L’édition de cette année se caractérise aussi par la présence appréciable des entreprises du secteur du process dans le but d’ « aider les entreprises algériennes à mieux s’équiper », explique Olivia Milan, directrice du Salon.

Pour elle, le marché de l’agroalimentaire a « un potentiel important » et il y a « une vraie envie chez les entreprises algériennes de se développer et d’aller vers l’export ».

« C’est très positif pour le business et le marché », remarque Mme Milan. Du reste, le marché algérien de l’agroalimentaire a besoin, selon elle, de la technologie process, de la formation et du savoir-faire car les entreprises cherchent des solutions globales et pas seulement à écouler leur matériel.

Les responsables de Djazagro ont décidé, pour l’édition de cette année, de « valoriser directement les nouveautés de l’ensemble de ses exposants au travers d’une plateforme accessible directement depuis son site internet (….) ».

Autre innovation l’organisation d’ateliers et conférences sur l’investissement en Algérie, au profit des entreprises étrangères, et sur les exportations au profit des sociétés algériennes.

D’autre part, le ministre de l’Agriculture a mis à profit l’opportunité offerte par la tenue du salon Djazagro pour faire un véritable plaidoyer en faveur de l’industrie de la transformation.

Il a assuré que, quantitativement et qualitativement, la production agricole algérienne a atteint un niveau qui impose au pays de développer son industrie de transformation.

« C’est une nécessité vitale. Il y a urgence de prendre en charge ce volet pour donner une valeur ajoutée au produit agricole », a-t-il soutenu, tout en insistant sur la nécessité d’améliorer le volet conditionnement.

Pour sa part, le ministre du Commerce Said Djellab s’est réjoui de la qualité du produit agricole algérien dont certain ont atteint un taux d’intégration de plus de 60%, et de « l’engouement à l’investissement » dans ce secteur.

En outre, il a promis de réunir tous les acteurs pour « mettre en place une politique adaptée à leurs préoccupations ». « Notre principe de base est la concertation avec les acteurs », a-t-il assuré. Pour le prochain Ramadhan, il a indiqué que son département est en train de se préparer pour assurer un « approvisionnement régulier du marché » et s’épargner une flambée des prix.

Source : TSA

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

download free uapkmod,action game apk mod, android apps apk mod